Studio Luis Burriel | École Nationale d'Architecture de Paris-Belleville | ENSAPB - ETSAM

10 nov. 2015

Presentación 1 TFG

Patrones de Parcelación de AHP y su Solución Tipológica
Hacia una manualística de parcelación adecuada en HaB




16 may. 2015

LES 2 STRUCTURES


- Imbrication des 2 structures

- Axonométrie: éléments de la structure


- Élévations dédoublées



- Schéma communication au sein de la nouvelle structure



Mónica Borreguero Barriopedro

9 may. 2015

RE-UTILISATION, RÉ-HABILITATION, RÉ-INTERPRETATION

La RE-UTILISATION, RÉ-HABILITATION, RÉ-INTERPRETATION de la halle conduit à une lecture complétement différente du bâtiment:


on respecte le bâti comme structure, forme, présence et mémoire.

mais....

on altère la perception de l'espace, la vue et la perspective pour rendre propice le développement d'un nouveau programme.


La situation existante:

- un programme spécifique, l'industrie, avec des horaires fixes et une utilisation homogène de l'espace
- une structure répétitive et monotone, standardisée
- un espace central, unique, indifférencié

La proposition:

- un programme organisé de manière organique, avec des variation dans les horaires d'utilisation
- une structure personalisée, singulaire, variable
- un espace adapté, différent



La nouvelle structure apparaît comme une individualisation et personnalisation des espaces qu'elle va conditionner. Cette décision détermine:

_ un volume pour chaque programme > différents inclinaisons, hauteurs libres, coupes, surfaces, structures

_ une enveloppe pour chaque usage > différent conditionnement acoustique, luminique, thermique.

La nouvelle structure

Globale mais avec des solutions individuelles, elle varie sa géométrie pour s'adapter au programme et aux besoins de volume et surface: même structure avec différents volumes, directions, densités et solicitation... qui implique une déformation en plan et en coupe.


La présence de la nouvelle structure génère 3 types de situations spatiales:

1. AU DESSOUS de la structure

2. AU SEIN de la structure

3. AU DESSUS de la structure

Mónica Borreguero Barriopedro

8 abr. 2015

LE NOUVEL ORDRE

Dans cette deuxième approche, j'ai travaillé sur la distribution et l'organisation du bâtiment, en ajoutant un nouvel système constructif à l'existant.

Voici les aspects que je peut remarquer à partir de cette maquette:

Nouvel ordre qui s'insère dans les halles existantes.
- La confluence et le rapport du nouveau système avec l'existant forme l'espace résultant.
- Deux niveaux physiques qui changent la perception et la perspective du bâtiment.
- Un système de passerelles se dispose dans le deuxième étage pour diviser et organiser l'espace.
- La partie inférieure suit le rythme prévu pour le niveau supérieur.
- Un rapport de lumière est établit entre les deux étages afin de garantir l'illumination de tous les espaces.
- Extension du bâtiment vers l'extérieur, pour obtenir un rapport avec le contexte et l'extérieur.

Vue de l'intérieur:


Vue de l'extérieur:


Mónica Borreguero Barriopedro



15 mar. 2015

PREMIÈRE APPROCHE

En étudiant les conditions de la Halle, voici les aspects que j'ai trouvé intéressants:

- L'asymétrie de la position du bâtiment, contre la symétrie formale de la Halle.
- L'intérêt sur la coupe transversale.
- La présence de la standarisation, avec la répétition systématique des modules.
- Le rythme présent dans cette répétition.

À partir de ça, j'ai commencé à travailler sur les coupes transversales, divisant le bâtiment dans 23 tranches (correspondantes aux 23 portiques) en appliquant différentes opérations de modification.

- Division du bâtiment: la dimension peut varier selon le programme ou les conditions spatiales, à définir.


- Effacer les limites de la façade latérale: on conserve les portiques et les façades principales. Le décallage des bandes permet obtenir des espaces intersticiales, en mettant en valeur l'espace extérieur et en changeant la perception d'axe existante. Problèmes constructifs (penser une autre façon d'obtenir ce décallage en respectant plus le bâtiment existant).



- Jouer avec les conditions de lumière, en changeant la pente des toîtures. Cela permet d'obtenir une variation de la perception spatiale à travers de la lumière. Problèmes constructifs (penser une autre façon d'obtenir ces variations de lumière).


- Séparation des bandes, pour introduire l'extérieur dans le bâtiment, et effacer les limites entre intérieur et extérieur.

- Si on superpose tous les opérations, on obtient:




Même si je trouve que l'image présente une puissance formelle importante, je pense que je dois trouver une autre façon d'arriver aux point précedents, sans casser si radicalement le bâtiment. Une possibilité serait ajouter une structure secondaire qui s'adapte à l'existante, je travaillerai sur ça cette semaine.

Mónica Borreguero Barriopedro

4 mar. 2015

L'ESPRIT DES HALLES

L'échelle des humains <> L'échelle des machines

L'esprit des halles, une atmosphère commune, une mémoire encore présente, un futur à décider...


Références:

- Berlin, Die Sinfonie der Grobstadt (1927), Walter Ruttman
- Étude aux chemins de fer (1948), Pierre Schaeffer
- La sortie des usines (1895), Louis Lumire
- Rats early fantascope animation (1833), Thomas Mann Baynes
- Cycle du son (1989), Francis Dhomont
- The iron foundry (1927), Mosolov
- Recolte et travail en usine de parfumerie (années 20)
- Rien que les heures (1926), Alberto Cavalcanti
- The man with the movie camera (1929)